• * Le centre de Procréation Médicalement Assistée du Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre est spécialisé dans la médecine de la reproduction. Centre de référence ayant obtenu le label ISO 9001 :2008 et étant accrédité auprès de l’AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé).

Le don d’ovocytes

Cette technique particulière d’aide à la procréation s’adresse aux couples dont la cause de l’infertilité est un nombre d’ovocytes insuffisant. Un problème génétique chez la femme peut aussi être une indication. L’insuffisance ovarienne, plutôt rare avant 35 ans, augmente en fréquence avec l’âge de la femme et devient la cause principale de l’infertilité après 40 ans. 

 

Limites légales

Le don d’ovocyte est autorisé en Belgique jusqu’au jour des 47 ans de la femme pour autant que le projet parental ait été entamé avant ses 45 ans. Le don d’ovocyte doit être gratuit. Il peut être anonyme ou dirigé.

 

Remboursement

Les frais de laboratoires sont pris en charge par la mutuelle de la patiente receveuse d’ovocyte si elle respecte les critères généraux de remboursement dela FIV (moins de 43 ans, 6 essais sur toute la vie, essais antérieurs de FIV compris).  Les médicaments nécessaires au traitement  de la donneuse ne sont pas remboursés.

 

Au CHU Saint-Pierre

Nous réalisons le don d’ovocyte dirigé uniquement ; le couple infertile concerné choisit la femme qui va lui donner ses ovocytes. Souvent il s’agit d’une femme faisant partie de l’entourage du couple qui, sensibilisée par ses difficultés à avoir un enfant, va accepter de donner ses ovocytes. Il s’agit d’un choix éthique peu banal d’autant qu’il implique de suivre un traitement de fécondation in vitro et ses conséquences médicales possibles.

 

La procédure

Les critères requis

• Pour la receveuse
  - avoir une indication médicale de don d’ovocyte ;
- respecter les prescriptions légales en termes d’âge.
• Pour la donneuse
  - avoir moins de 38 ans (moins de 34 ans pour des chances de grossesse optimales) ;
- avoir au moins un enfant vivant ;
- ne pas avoir de projet d’enfant simultané ;
- ne pas avoir de pathologie médicale contre-indiquant la stimulation ovarienne.

 

Pratiquement

• Préparation du projet
  Le couple infertile et la candidate donneuse (ainsi que son conjoint si elle vit en couple) sont reçus en consultation  par le gynécologue etla psychologue. Cesont les secrétaires de PMA qui fixent ces rendez-vous groupés.
• Décision multidisciplinaire
  Le projet parental est présenté au reste de l’équipe lors de la réunion multidisciplinaire mensuelle qui suit la fin de la mise au point du projet. La décision d’équipe est communiquée et expliquée si nécessaire en consultation au couple receveur.
• Bilan médical de la donneuse
  En cas de réponse positive, un bilan médical est prescrit à la patiente donneuse d’ovocyte. Il s’agit principalement d’un frottis du col, d’une prise de sang complète (sérologies sanguines, analyses génétiques, dosages hormonaux,...) et d’une échographie gynécologique. Si nécessaire, des examens complémentaires sont demandés pour le couple receveur.
• Traitement
  Lors d’un troisième rendez-vous avec le gynécologue, le schéma de stimulation ovarienne est prescrit àla donneuse. Ils’agit de médicaments administrés par injection sous-cutanée comme en fécondation in vitro conventionnelle. La receveuse reçoit un traitement oral pour préparer son endomètre en même temps que les ovaires de la donneuse sont stimulés.
• Fécondation
  Le jour de leur prélèvement, les ovocytes sont fécondés par les spermatozoïdes du conjoint dela receveuse. Lesperme peut avoir été congelé au préalable mais le taux de grossesse est légèrement meilleur quand on utilise du sperme frais.
• Nombre d’embryons transférés
  La loi belge régit le nombre d’embryon(s) transférable(s) en prenant en compte l’âge de la donneuse.
• Taux de succès
  Est en moyenne de 30 % par transfert et est principalement  influencé par l’âge de la donneuse.
• Prix
  Le coût des traitements est le même que celui d’un traitement de fécondation in vitro. Il n’y a pas de supplément de coût propre au don d’ovocyte. En cas de prise en charge de l’essai par la mutuelle belge, les médicaments de la donneuse ne sont pas remboursés.

 

 

 

Plan du site CHU Saint Pierre - Bâtiment 200, 5è étage . Département de Gynécologie-Obstétrique

Centre de Fécondation In vitro - 322, Rue Haute - Bruxelles Tel +32(0)2 535 3406 Fax +32(0)2 535 3409